Hiru Koronak

VILLA HIRU KORONAK, CREATION DE MOSAÏQUES DANS UNE SALLE-DE-BAINS
TRAVERSEES EN OPUS INCERTUM ET TESSELATUM
Urrugne (64)

2012

La salle-de-bains de la villa Hiru Koronak invite à un périple qui emmène à Venise – où sont fabriqués les  émaux de verre et les ors qui par réfraction donnent de la lumière –  et sur les rives de la Méditerranée d’où proviennent les zelliges qui inspirent les fragments découpés de grès. Il s’ensuit l’organisation de mouvances et d’un fourmillement.

Chaque smalte taillé, chaque carreau ciselé a son unité, sa singularité qui trouve sa raison d’être dans l’ensemble que la mosaïque compose. Paravent, pilastres, tapis…nous sommes immergés dans une « impression de nuances colorées jaunes  » que le jeu des miroirs accentue.

En cela le mural est indissociable des pilastres qui font écho aux tapis suggérant un triptyque ouvert.

J’ai donné le titre  Résonance car l’œuvre s’inspire d’un extrait de la mosaïque du balcon de la villa Leihorra à Ciboure.

 

Maître d’ouvrage

Particulier

Architecte
Soriano-Barrière architectes associés

Artiste
Danielle Justes